RETROUVEZ L'ARTICLE EN LIGNE

Des Abeilles qui nous font parenthèse

Ajouté par Michel Kemper le 27 mars 2020.
 

Elle chante depuis trente ans, mais vous n’avez pas le moindre disque d’elle. Et pour cause : c’est son premier. Ce ne sera peut-être pas son dernier, même s’il se nomme La parenthèse, que pour l’heure elle ouvre. Elle, c’est Anne Pia. Il a suffit d’un hasard, d’une rencontre, celle de Françoise Tettamanti… Anne sait qu’elle vient de rencontrer la musicienne qui portera ses chansons, les mènera de scène en scène, les gravera avec elle sur disque. Pour Françoise, travailler avec une auteure était un rêve. Il est des rencontres qui, même tardive, comptent dans une vie… Anne Pia est chanteuse et comédienne ; Françoise Tettamanti est pianiste, chanteuse lyrique et chef de chœur. Il fallait un nom pour sceller ce duo : ce sera « Les abeilles aussi ». Visiblement ce nom a été oublié sur la (très belle) pochette du disque. Qu’importe. Ce disque vous surprendra.

On trouvera une parenté entre la voix d’Anne Pia et celle de Michèle Bernard. En fait, la ressemblance est plus marquée encore : la façon de chanter, même parfois l’écriture… « Barbe à papa ou banquise / Crème fouettée, chantilly / Bulles de savons insoumises / Coton en vrac ou confettis / J’ai pourtant fait de beaux voyages / J’ai vu de troublants paysages / Par-dessus la mer de nuages / Je plane, je plane… »

Chaque titre est bulle de vie, bulle d’humeur ou de sentiments, les deux parfois. Chaque chanson, qu’elle soit interprétée en solo ou en duo, est une petite merveille d’équilibre. Vous me direz, quitte à ne faire qu’un album dans sa vie artistique, autant le faire bien. Oui, et là, c’est réussi. Ici c’est un amour fidèle qui « grimpe le baiser aux enchères » ; là une marée qui fait la mer et les rochers noirs, les poissons crevés, les oiseaux mazoutés : « On ramasse la bêtise / De nos présidents / L’incohérence, la couardise / Des gouvernements ». Ici, c’est Juliette qui ouvre son cœur et son corps à la vie ; là, ce sont des larmes « comme un torrent capricieux / là, sur mes joues / qui me secoue ». Des errances à Rennes ou à Montparnasse…

Des instants de vie, joliment décrits, délicieusement peints. Et de l’amour, beaucoup d’amour, même si « Notre amour n’était pas écologique / Pas sain, pas naturel, pas durable / Il était très, très économique / En vérité pas équitable ».

De l’amour dans l’intention, dans la réalisation, dans le talent d’Anne et de Françoise. Rien à dire, à redire, vraiment, d’un disque simplement bien, très beau. Onze chansons à se passer et repasser durant nos longs confinements. On ne va pas s’en priver !

OUEST FRANCE AOUT 2019

RADIOS

RADIO RENNES 100.8 fm

OCTOBRE 2017

Loïc TURMEL nous reçoit pour une petite causerie

Pour écouter l'émission

RADIO OPEN fm 97.9

L'ALBUM LA PARENTHESE AU CLASSEMENT FRANCOPHONE RESEAU QUOTA janv/fev/mars 2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now